Raijin

Raijin by Mister IcolMister Icol est le tout premier artiste que j’ai contacté pour dessiner Rage, il y a plus de 20 ans. A cette époque, j’avais envoyé le scénario de Rage Fléau des démons à Soleil Productions, dont les bureaux étaient à Toulon, et reçu une lettre me disant que le scénario avait été refusé par leur comité de lecture (je me demande à quoi leur servait un comité de lecture, puisqu’il ne publiaient que des BD disponibles en librairie, mais bon…) L’idée était donc de leur renvoyer le projet, mais avec des images cette fois, pour reposer un peu les yeux du comité de lecture… J’ai donc contacté Mister Icol, il a commencé à travailler sur le projet, puis m’a dit qu’il avait commencé quelque chose de complètement différent, et a quitté le projet. Nous avons travaillé sur quelques autres projets par la suite, avec les mêmes résultats, puis nous avons perdu le contact pendant quelque temps

Plus de 20 ans plus tard, j’ai rencontré Jean-Erick, avec qui j’ai commencé à travailler sur la statuette de Rage, et il m’a dit qu’il avait été en classe avec Mister Icol. Jean-Erick a réussi à le retrouver, nous a invité tous les deux, et nous avons commencé à discuter d’un nouveau projet. Mister Icol voulait dessiner une histoire de Rage, mais le personnage qu’il avait en tête, bien que violent, aurait été trop héroïque pour Rage, qui est censé être le méchant de sa propre série. Nous avons fini par nous mettre d’accord sur une histoire qui se déroulerait pendant les Temps noirs (soit 10 000 ans avant la première histoire de Rage), une période chaotique pendant laquelle les dieux se promenaient sur terre un peu plus souvent, et plus appropriée au personnage de Mister Icol (cela nous aurait également permis de créer un crossover avec Rage, les deux personnages étant présents pendant les Temps noirs).

Mister Icol a appelé son personnage Raijin, en a fait une version japonaise de Rage, créé une histoire pour tous les personnages de sa série, et m’a demandé d’écrire un premier jet du premier chapitre. « Une histoire de 4 pages seulement » m’a-t-il dit. « Comme ça, je suis sûr de terminer ». Je l’ai revu quelque mois plus tard à l’atelier de Jean-Erick. Il avait fait de mon ébauche de scénario une histoire de plus de 10 pages et n’avait toujours pas terminé, parce qu’il n’était pas encore totalement satisfait. Je lui ai dit « OK, heu, dis-moi quand tu auras terminé, et je verrai comment on peut le publier. » A ce jour, j’attends toujours des nouvelles. Je vous tiendrai au courant !

En attendant, voici quelques pages de ce qu’il a déjà fait. Ce ne sont que des photos, mais vous pouvez constater la qualité de son travail, et vous comprendrez pourquoi j’ai envie de voir cette histoire publiée un de ces jours !

Raijin Panel by Mister Icol

Planche de Raijin par Mister Icol

Raijin Panel by Mister Icol

Planche de Raijin par Mister Icol

Les commentaires sont clos.